Parties de Gap dans les Hautes-Alpes, ces deux étudiantes en chimie à Montpellier nous racontent leur parcours.

Pour elles, c’est aussi grâce au retour d’expérience de collègues de leur école que l’idée du rallye a germé. ” Même avant qu’ils partent, on avait vu leur 4L, on avait suivi toute leur préparation, et on était à fond derrière eux pendant la course ! Donc on s’est dit qu’en 2109, ce serait notre tour ! “.

Chloé et Morgane ont trouvé leur 4L très vite, dès le mois de mai 2018 et c’était important pour elles, car elles voulaient prendre le temps de la faire entièrement repeindre. Et pour cause, elle est entièrement décorée façon girafe, du très beau boulot ! Autre qualité, elle a déjà trois 4L Trophy au compteur… un argument toujours rassurant qui explique en partie leur enthousiasme sur le bivouac de Boulaajoul. ” C’est impressionnant, là on surplombe tout, on voit toutes les voitures, c’est ouf de voir qu’il y a autant de jeunes réunis pour ce projet-là. Pour l’instant, tout se passe super bien pour nous, aucun souci mécanique, on croise les doigts pour que ça continue !

A les voir, on pourrait croire que tout est facile. Même après trois nuits plutôt courtes, elles n’ont pas l’air de manquer de sommeil. C’est peut-être parce qu’elles ont aménagé un coin couchage dans la voiture, histoire d’avoir moins froid. Riche idée, en tout cas, en vue de la nuit fraîche qui se profile à Boulaajoul…