Maéva et Ugo (équipage 303) veulent faire parler d’eux. Ils nous mènent vers leur 4L, suivis de près par Adélie et Enzo (équipage 10) dont ils sont déjà inséparables. Ils ne se connaissent pourtant que depuis le pré-village départ de Saint Étienne, où ils ont pris la route ensemble hier pour rejoindre Biarritz, avec les équipages 1456 et 734 (qui font aussi partie de la bande !).

Comme c’est le cas pour de nombreux étudiants, le 4L Trophy est le projet pédagogique de Maéva et Ugo avec l’EKLYA School of Business. “On a aidé l’équipage de notre école à partir l’an dernier; du coup cette année, c’est nous qui représentons l’EKLYA”, annonce Maéva la pilote. Après an et demi pour trouver une vingtaine de sponsors, Ugo souligne l’aspect très formateur de cette phase de préparation. Le duo est fier d’avoir décroché les soutiens de belles entreprises dont le garage Renault, l’application Lyf Pay, le BNI, ou encore Groupama. Forts de ces appuis solides, Maéva et Ugo ont souhaité accentuer le volet solidaire de leur rallye en s’alliant à l’association “Au soleil” qui œuvre au Maroc depuis 20 ans et qui les attend à Merzouga. Dans le coffre leur jolie 4L bleue, deux machines à coudre vont faire le voyage : ils les offriront sur place à des femmes afin qu’elles confectionnent des vêtements pour leurs enfants.

Adélie et Enzo (équipage 10), quant à eux, se sont connus à l’IUT. Le déclencheur, c’est un pote d’Enzo qui a participé à la 20è édition du 4L en 2017. “J’en ai parlé à Adélie et c’était parti ! Mais on n’y connaissait rien à la mécanique, heureusement que mon pote nous a aidés ! La 4L qu’il nous a trouvée avait un bon châssis, mais ni fenêtres, ni pare-brise, ni portes… Il y avait du boulot ! “, se rappelle Enzo. Côté sponsoring, ils ont pu compter sur le soutien financier de leurs employeurs (ils sont en alternance), mais ont aussi misé sur une vente de stylos et une tombola, qui leur ont respectivement rapporté 800€ et 1000€. Le binôme revient sur la dernière péripétie qui leur a fait craindre de ne pas prendre le départ: “la voiture chauffait, on a dû changer le radiateur et la pompe à eau… Lundi, on avait encore les mains dans le capot !” Ils sont quand même partis mardi matin à 9:00 et sont enfin à la veille du grand départ. A les écouter, même s’ils ont du mal à réaliser, ils sont déjà plongés dans le bain. “On s’est déjà fait des potes, on a déjà fait un bon bout d’aventure. Partir à quatre 4L de St Étienne, c’était trop bien ! On a l’impression qu’on se connaît depuis toujours !”

Au passage, félicitations à l’équipage stéphanois 734 : leur 4L marinière est arrivé à la 3ème place ex æquo du prix de la plus belle 4L. Bravo les Verts !